Peut-on être salarié et auto-entrepreneur ?

 Être salarié, c'est un moyen d'entrer rapidement en possession des liquides dans le but donc d'avoir une bonne stabilité financière. Cependant, bien qu'étant en situation salariale, plusieurs personnes possèdent des projets d'entreprise qui au quotidien leur donnent de la motivation à se dépasser. Avec ces projets, elles sont parfois contraintes d'ouvrir un statut spécifique favorable à la poursuite de leurs activités. Le cas échéant, des interrogations se soulèvent à propos la possibilité de création d'un statut auto-entrepreneur en tant que salarié et du cumul des deux statuts.

Est-il possible de cumuler une activité de salariat et une auto-entreprise ?

C'est bien évident de pouvoir cumuler les deux statuts. En effet, il est possible de créer un statut auto-entrepreneur même si vous remplissez déjà une fonction dans une société. Continuez à lire ici https://vitacite.fr. Maintenant, si vous-même décidez de pas cumuler une activité de salariat et une auto-entreprise histoire de mieux vous focaliser sur votre entreprise personnelle, vous avez alors la possibilité de demander un congé spécifique. En fait, en travaillant comme salarié, il existe un congé dédié à la mise en œuvre de projet d'entreprise que vous pouvez bénéficier pour laisser pendant un an votre poste afin de vous concentrer pleinement sur votre activité d'auto-entrepreneur. Cependant, vous n'obtenez plus de salaire pendant cette période, sauf en cas d'exception.

Quels sont les éléments qui pourraient empêcher d’avoir les deux statuts ?

La création d'un statut d'auto-entrepreneur peut être rendue impossible par certains éléments. L'un d'eux est relatif à la clause dans le contrat qui remet strictement en cause toute idée de création d'activité annexe à celle exercée dans la profession en cours. En effet, il est souvent constaté sur certains des clauses l'interdiction de la mise en place de micro-entreprise. Inversement, cela est autorisé, mais sous deux conditions spécifiques : votre activité personnelle ne doit pas porter atteinte ni concurrencer l'entreprise d'exercice, et vous devez vous mettre en règle en matière des clauses de non-concurrence et de loyauté.